Après le creux de la vague

24 mai 2022

Ce n’est pas la douleur qui crée l’expérience mais la manière dont on la vit, la ressent. Selon nos mémoires et les bagages que l’on porte à chaque instant, on vit l’expérience différemment.

Il y a peu j’ai vécu ce vide sidéral, intense, qui me donnait, moi l’éternelle optimiste, le goût unique du dégoût, la « désenvie » de tout, une anti-vie faisant regretter d’être là, car je ne voyais pas d’issue, de sens. Une vraie crise de foi! D’un coup, toutes mes croyances, ma vie spirituelle, ma confiance en la vie, bam, à la poubelle, bullshit! Or ces moments de vide sont là pour nous pousser à prendre conscience de tous nos remplissages, croyances, valises. Et il faut bien faire le vide pour repartir sur de bonnes bases!

Avec l’absence du moi je, le dégoût de l’égo, c’est l’explosion intérieure. En refusant d’accueillir cette douleur, ce vide, en voulant vivre autre chose que ce qui est proposé dans l’instant, on est tout simplement en train de résister à la vie même. Et si ce vide était le plein? Et si en y goûtant pleinement, toute cette amertume, cette acidité, on pouvait évoluer, faire un process de transformation radical, essentiel? Et si on se permettait de goûter NOTRE présence, de ressentir ce que ça fait d’être présent et d’être un avec le tout? N’est-ce pas ce à quoi tout le monde aspire et aussi ce qui fait le plus peur: être dans l’unité, en union avec le tout?

Au cœur du vide, on trie, on nettoie énergétiquement et on a la possibilité de rencontrer sa présence. Le vide existentiel renvoie à l’absence de soi, c’est un rappel qu’on s’est perdu et éloigné de soi. C’est une bénédiction! Le coup de pied salutaire. Parce qu’après le creux, après une nuit noire de l’âme, on ne peut que remonter, généralement chargé de nouvelles énergies, débarrassé du superflu.

Et me voilà donc, l’énième nouveau moi, la version améliorée 7.0, en chemin vers de nouveaux projets, toujours à la frontière de l’art et de la spiritualité, comme des portraits d’âme et symboliques à venir.

#creuxdelavague #nuitnoiredelame #souffrance #soufrancedeletre #developpementpersonnel #portraitdame #degoutdelavie #videexistentiel #rebondir #evolution #spiritualite